FIVETE/ICSI

Le miracle de la vie se produit dans nos laboratoires.

En quoi consiste-t-elle ?

La fécondation in vitro est la technique qui est le plus souvent utilisée dans les centres de reproduction assistée. Il s’agit d’une procédure plus complexe que l’insémination intra-utérine, et elle consiste à féconder les ovules par des spermatozoïdes en laboratoire, afin de générer un embryon. Les embryons sont cultivés pendant quelques jours, puis ils sont transférés dans l’utérus de la femme afin de poursuivre leur processus évolutif naturel.
La fécondation peut être réalisée à l’aide de deux techniques :
  • une technique appelée ICSI (injection intracytoplasmique de spermatozoïde). Elle permet à nos embryologistes de sélectionner les meilleurs spermatozoïdes et de les injecter un à un directement dans chaque ovule. Il s’agit d’une technique très précise, qui permet d’augmenter les possibilités de fécondation des ovules.
  • une technique appelée FIVETE (fécondation in vitro et transfert d’embryon). Les ovocytes récupérés sont placés dans un milieu de culture avec le sperme du partenaire/donneur, préparé afin d’obtenir la fécondation. Au bout de 20 heures, le développement des zygotes (phase pré-embryonnaire) est vérifié.
En fonction de la provenance des spermatozoïdes, la fécondation in vitro peut également être :
  • FIVETE avec sperme du couple (FIVETE homologue). Les spermatozoïdes proviennent d’un échantillon séminal du partenaire de la patiente.
  • FIVETE-D avec sperme du donneur (FIVETE hétérologue). Le sperme provient d’une banque de gamètes.

Pour qui est-elle indiquée ?

La FIVETE est recommandée dans les cas de :
  • Lésion ou absence des trompes de Fallope
  • Altérations graves de la qualité spermatique
  • Utilisation de spermatozoïdes d’origine testiculaire (TESE ou MicroTESE)
  • Échecs multiples des traitements précédents
  • Maladie génétique héréditaire
  • Nécessité de diagnostic génétique préimplantatoire (PGT-A, PGT-M)
  • Utilisation d’ovocytes après un traitement de cryoconservation ovocytaire
  • Autre
 

Stimulation ovarienne

Le traitement commence par la stimulation ovarienne de la femme. Des hormones par voie sous-cutanée sont utilisées, afin de stimuler la croissance des follicules (où les futurs ovules se développent). Normalement, une femme ne produit d’un ovule par cycle menstruel ; ce traitement permet d’obtenir plusieurs ovules mûrs durant un seul cycle. Le médicament est administré par voie sous-cutanée, à l’aide de dispositifs d’« auto-injection ».

Contrôle du développement folliculaire

Durant le traitement de stimulation ovarienne, nous réaliserons des contrôles périodiques via des échographies vaginales et, si nécessaire, des analyses hormonales, afin de vérifier la maturation folliculaire et de programmer le moment adapté au prélèvement. Cette phase dure de 10 à 12 jours.

Prélèvement des ovocytes (Pick-up)

L’estrazione degli ovuli è una procedura molto semplice che si effettua nella sala operatoria, mediante prelievo vaginale guidato dall’ecografia e l’aspirazione dei follicoli. Il processo non dura più di 15 minuti e si realizza sotto sedazione per vostra comodità e benessere.

Non richiede ricovero, si prescrive solo un riposo di qualche ora nella stanza della nostra clinica. Una volta trascorso questo tempo, potrete riprendere la vostra abituale attività.

Préparation de l’échantillon séminal

L’échantillon de sperme doit être préparé afin qu’il soit en mesure de féconder l’ovule, mais aussi pour obtenir une concentration optimale des spermatozoïdes mobiles.

L’échantillon de liquide séminal est obtenu par l’homme par simple masturbation dans notre centre, le jour même du prélèvement de l’ovocyte, ou il peut être cryoconservé auparavant. Si l’utilisation du sperme d’un donneur est recommandée, il sera lui aussi cryoconservé. Dans les deux cas, nos biologistes le traiteront en laboratoire par un processus dit de capacitation des spermatozoïdes, afin de pouvoir sélectionner les spermatozoïdes qui présentent la meilleure mobilité.

Fecondazione e coltura

FIVETE
Nos embryologistes réalisent la fécondation à travers une technique appelée FIVETE (fécondation in vitro et transfert d’embryon), à travers laquelle les ovocytes récupérés sont placés sur une plaque de culture avec le sperme du partenaire/donneur préparé afin d’obtenir la fécondation. Au bout de 20 heures, le développement des zygotes (phase pré-embryonnaire) est vérifié. Les zygotes destinés à être transférés dans l’utérus restent en culture, jusqu’à ce qu’ils deviennent réellement des embryons/blastocystes durant les jours suivants.

ICSI
Nos embryologistes réalisent la fécondation à travers une technique dite ICSI (micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïde), qui consiste à sélectionner un seul spermatozoïde pour chaque ovule et à le micro-injecter dans celui-ci. Il s’agit d’une technique très précise, qui facilite la fusion des noyaux du gamète mâle et du gamète femelle. Les zygotes fécondés doivent rester en culture pendant quelques jours, jusqu’à ce qu’ils deviennent réellement des embryons/blastocystes durant les jours suivants.

Transfert embryonnaire

Le transfert embryonnaire consiste à introduire l’embryon dans la cavité utérine ; cette opération peut être effectuée avec un embryon « frais » ou « différé ».

L’embryon transféré est au stade d’embryon/blastocyste (3 à 5 jours environ de vie embryonnaire).

On parle d’embryon « frais » lorsque l’embryon/blastocyste utilisé est issu du même cycle de stimulation ovarienne que le prélèvement folliculaire. On parle d’embryon « différé » (thawing) lorsque l’embryon/blastocyste transféré a été cryoconservé suite à un traitement précédent.

Le transfert est « différé » lorsque : a) il existe un risque de « syndrome d’hyperstimulation ovarienne », b) les conditions de l’endomètre ne sont pas adaptées à l’implant d’un embryon, c) l’utilisation de techniques de diagnostic génétique embryonnaire (dépistage et diagnostic préimplantatoire) est nécessaire, d) la gestation durant le même cycle de FIVETE/ICSI est déconseillée, pour une raison ou pour une autre.

Dans les deux cas, le transfert est effectué à l’aide d’un cathéter de transfert fin. Il s’agit d’une procédure entièrement indolore et qui ne nécessite pas l’hospitalisation.

Test de grossesse

Après la période d’attente bêta (de 9 à 14 jours après le transfert de l’embryon), un test sanguin de grossesse est effectué. Nous chercherons la présence de l’hormone β-hCG (gonadotrophine chorionique humaine), l’hormone qui n’est produite par l’embryon que lorsqu’il s’est implanté dans l’endomètre.

Si le résultat bêta est positif, une échographie sera effectuée au cours des semaines suivantes, afin de confirmer la présence du « sac gestationnel » dans l’utérus et d’observer le battement du cœur du futur enfant.

avez-vous d'autres questions? Nous serons heureux de vous aider.

Contactez-nous et nous résoudrons tous vos doutes sur nos traitements, techniques et promotions.